Agapanthe : plantation et entretien

Les agapanthes sont des plantes vivaces ornementales appréciées pour ses superbes floraisons estivales. Alors que beaucoup de plantes ne sont plus en fleurs, l’agapanthe produit une magnifique inflorescence qui se couvre de fleurs bleues ou de fleurs blanches en fonction des variétés. Elle est très appréciée par les jardiniers et on la retrouve souvent dans les jardins méditerranéens et partout où les hivers ne sont pas trop froids.

Histoire naturelle des agapanthes

Les agapanthes sont des plantes à bulbe qui appartiennent aux monocotylédones et à la famille des Liliacées. Les botanistes ont décrits plusieurs espèces au sein du genre Agapanthus. Il existe six espèces reconnues : Agapanthus africanus, Agapanthus campanulatus, Agapanthus caulescens, Agapanthus coddii, Agapanthus inapertus et Agapanthus praecox.

C’est surtout Agapanthus praecox qui est cultivée en Europe. On la nomme parfois agapanthe précoce. Cette espèce est originaire d’Afrique du Sud et plus précisément de la région du Cap de Bonne Espérance.

La floraison des agapanthes peut être bleue ou bien blanche en fonction des espèces et des variétés.

Plantation de l’agapanthe

La plantation des agapanthes ne demande pas beaucoup de travail. Il s’agit avant tout de suivre des principes de base de jardinage. On peut acheter et planter des bulbes ou bien faire le choix de plantes en pot.

Quand planter des agapanthes en pleine terre ?

Pour les jardiniers qui ont un jardin sous un climat pouvant être froid, mieux vaut planter les agapanthes au printemps, après les gelées. Ce qui permet aux plantes de s’enraciner avant l’arriver de leur premier hiver. Pour ceux qui bénéficient d’un climat plus doux, la plantation pourra se faire en automne, au mois d’octobre.

Il est préférable de ne pas planter durant l’été et au cours de l’hiver. Car ces deux périodes sont parfois difficiles pour les plantes qui sortent de pépinières.

Comment bien préparer leur sol ?

Les agapanthes apprécient une terre drainante et riche. Si le sol est trop argileux, un amendement à base de terreau horticole, de compost ou de fumier bien décomposé améliorera la structure du sol. Les racines profiteront l’un substrat riche et aéré. L’eau de pluie ou d’arrosage s’infiltrera profondément sans causer d’asphyxie du système racinaire.

Si vous projetez de planter des racines d’agapanthe, il ne faut pas les enterrer trop profondément. Une couche d’un centimètre de terre est suffisante. Si les bulbes se retrouvent trop en profondeur, ils risquent de pourrir.

Quand arroser les agapanthes ?

Les agapanthes peuvent supporter la sécheresse. Mais une irrigation régulière durant l’été permet d’augmenter la durée de la floraison. Pour obtenir de belles agapanthes deux arrosages par semaine en cas de chaleur et d’absence de pluie sont indispensables.

Mais attention aux excès d’eau, surtout si votre sol est très argileux. Si vous remarquez que le feuillage de vos agapanthes se met à jaunir, il faut réduire les arrosages. Car des feuilles qui deviennent jaunes est souvent le signe d’un excès d’eau.

Particularités de la culture en pot

Il est possible de cultiver les agapanthes en pot et d’obtenir de très beaux spécimens. On les placera à un emplacement ensoleillée sur un balcon ou une terrasse. C’est aussi le mode de culture à pratiquer partout où les hivers sont trop froids pour tenter la culture en pleine terre.

Comment multiplier les agapanthes ?

En pépinière comme au jardin, la méthode la plus courante – car la plus rapide – est la division des rhizomes.

Il est aussi possible de semer des agapanthes. Mais il faudra être patients avant de pouvoir admirer les premières fleurs. Plusieurs années sont nécessaires pour que les plantes issues de semis arrivent à maturité.

Entretenir les plantations

Comment entretenir la fertilité du sol ?

Le sol est un milieu complexe composé d’une fraction inerte, mais surtout d’une fraction vivante. La matière organique est transformée par de petits animaux et des microorganismes. Leur activité de décomposition est importante. C’est aussi que la matière organique peut s’unir avec les argiles pour former une terre fertile.

Un terre fertile nourrie à son tour les plantes qui y plongent leurs racines. L’azote, le potassium, le phosphore et tous les autres oligo-éléments sont apportés par le sol. Le jardinier doit favorisé l’installation d’un cycle en sein de son jardin. Il peut apporter des engrais organiques, mais il peut aussi mettre en place un paillage tout autour des plantes.

Le paillage consiste en une couche de cinq centimètres d’écorce de pin, de paille ou de BRF que l’on peut acheter en pépinière. Ce paillage à plusieurs effets :

  • en se décomposant il nourrit le sol et les plantes
  • il limite la pousse des mauvaises herbes
  • il garde l’humidité du sol et permet d’économiser l’eau
  • il protège les racines du froid

Les agapanthes apprécient le paillage. Celui-ci peut être mis en place juste après les plantations. Après une année, il s’est souvent décomposé, on le renouvellera en déposant une nouvelle couche de végétaux secs.

Comment tailler les agapanthes ?

Après la fanaison des fleurs d’agapanthe, le jardinier peut couper au plus près de la base les inflorescences. Ceci évite que les plantes ne s’épuisent en véhiculant vers les graines en formation de la sève et des éléments nutritifs. C’est une façon de maintenir des plantes en pleine vigueur.

Est-ce que les agapanthes fleurissent tous les ans ?

Si les conditions de culture sont optimales et que votre climat est suffisamment chaud en été, la floraison des agapanthes se produit d’une année sur l’autre. La fertilisation peut aussi stimuler le végétal à produire une floraison de plus longue durée.

Est-ce que l’agapanthe craint le gel ?

Pour une plante originaire du continent africain, l’agapanthe supporte bien les températures basses et notamment les gelées. On peut espérer garder en pleine terre ces plantes jusqu’à -10°C. Mais les dégâts dépendent de multiples facteurs. La durée du froid est le facteur le plus important à prendre en compte.

Comment protéger les agapanthes pour l’hiver ?

Le paillage permet de créer une couche isolante à la surface du sol. Les racines sont alors mieux protégées des températures basses. Dans une région aux hivers froids, le paillage doit être renouvelé à l’automne pour préparer l’hivernage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha − 8 = 1