Banksia : botanique, culture et entretien

Le genre Banksia appartient à la famille des Protéacées. Il s’agit de plantes originaires d’Australie et de quelques îles environnantes. Ces plantes sont peu connues en dehors de leur aire d’origine, mais elles ont leur fans. Les floraisons sont particulièrement attractives. Certains collectionneurs entreprennent de les cultiver dans quelques jardins du sud-est de la France. Ils sont aidés par l’effort de quelques pépiniéristes pour rendre ces plantes plus connues.

Des plantes adaptées aux incendies

Dans leur milieu naturel, les banksias sont soumis périodiquement à des incendies de forêt. Le feu est une menace pour beaucoup de plantes, mais les banskias ont évolué avec ces catastrophes naturelles.

Les graines ont souvent besoin d’être exposées au feu pour être libérées des fruits et pour lever leur dormance. Les plantes pour leur part survivent souvent à un incendie, car elles développe une souche enterrée, que l’on nomme un lignotuber. De cette souche et quelques semaines après le passage du feu repoussent de nouveaux troncs.

Comment cultiver ces plantes australiennes ?

La culture de ces Protéacées n’est pas toujours facile. Car en plus d’être souvent assez frileux, les banksias sont exigeants sur la qualité du sol et sensibles à certaines maladies qui touchent leurs racines.

La clé du succès avec les banksias est de choisir un bon emplacement dans son jardin et de préparer convenablement le sol, si celui-ci n’a pas les qualités requises.

Un sol drainant et sableux

Sauf rares exceptions, ces plantes ont besoin d’un substrat minéral ou sableux qui laisse s’infiltrer l’eau. Les terrains argileux ne conviennent pas à ces plantes. Si votre sol contient trop d’argile, il est possible de créer des rocailles en apportant des remblais non calcaires sur une épaisseur d’au moins cinquante centimètres.

Attention à la fertilisation

La fertilisation pose également un problème. Ces plantes – dont le système racinaire est adapté au sol pauvre – supporte mal les apports en phosphore. Pour éviter les phénomènes de toxicité, mieux vaut utiliser le paillage qui en se dégradant libérera des éléments fertilisants.

Exposition au plein soleil

Ces plantes apprécient les expositions ensoleillées tout au long de la journée ou au moins durant une partie de celle-ci. Dans un jardin, mieux vaut réserver à ces plantes australiennes une exposition plein soleil.

Arrosage estival

Ces plantes poussent dans des régions où les précipitations annuelles sont au moins égales à 400 mm. Il ne s’agit pas de plante de région désertique. La plupart des espèces se retrouvent dans le sud-est subtropical de l’Australie.

Sous un climat méditerranéen, il convient d’arroser les plantes une fois par semaine pour soutenir leur végétation. C’est particulièrement valable pour les plantes qui viennent d’être plantées.

Ce régime d’arrosage convient à la culture en pleine-terre. Il faudra être plus généreux pour cultiver ces plantes en pot.

Les racines sont très fragiles. Il faut donc faire attention en les arrosant et ne pas diriger directement le jet d’eau vers elles. Mieux vaut attendre le soir pour baigner le feuillage des plantes et laisser les gouttes d’eau retomber vers le sol.

Notez que les espèces originaires du sud-ouest de l’Australie peuvent souffrir de conditions trop humides et meurent plus souvent de destruction de leur système racinaire.

Quelques espèces du genre Banksia

Le genre Banksia comprend pas loin de 80 espèces d’arbustes et d’arbres. Ces plantes présentent des ports et des feuillages divers. Elles sont un sujet passionnant pour les jardiniers collectionneurs.

En région tempérées, quelques espèces se montrent suffisamment résistantes au gel pour être considérées comme rustique. On peut espérer les conserver vivants si le mercure ne descend pas en dessous de -5°C pendant trop longtemps. Bien entendu, cette tolérance au gel dépend de l’espèce, mais aussi des conditions de culture.

Banksia ericifolia

Originaire de la côte au sud-est de l’Australie, Banksia ericifolia présente un feuillage qui évoque celui d’une bruyère. Ses inflorescences en épis sont bruns orangés

Banksia “Giant Candles”

Il s’agit d’un hybride entre Banksia ericifolia et Banksia spinulosa. Cette plante est particulièrement vigoureuse et forme rapidement un buisson de trois à quatre mètres de hauteur. Sa valeur ornementale repose en partie sur ses très longs épis floraux.

Banksia “Giant Candles” est une plante assez résistante aux températures négatives et peut résister jusqu’à -7°C, si le gel est de courte durée.

Banksia integrifolia

Banksia integrifolia pousse dans les régions côtières du sud-est de l’Australie. Il est connu pour être l’un des plus faciles à cultiver. Avec les années, il peut former un arbre. Dans la nature, des plantes de 25 mètres de hauteur sont connues.

Banksia marginata

Banksia marginata est souvent nommé le banksia argenté, car le dessous de ses feuilles est blanc et tranche avec la partie supérieure qui est verte foncée.

Banksia praemorsa

Comme pour la plupart des espèces du genre Banksia, ses fleurs sont avidement visitées par les abeilles. En revanche, les apiculteurs ne lui reconnaissent pas une qualité intéressante pour la production de miel.

Banksia spinulosa

Banksia spinulosa est l’une des espèces les plus tolérantes sur la qualité du sol. Elle supporte mieux l’argile que les autres espèces citées.

Banksia blechnifolia

Originaire d’Australie occidentale, il s’agit d’une espèce au port prostré dont les tiges rampent sur le sol. Son feuillage lui donne un aspect de fougère. Sa floraison est intéressante. Il a besoin d’un sol sableux pour pousser convenablement. Dans les terrains trop lourds, il dépérit rapidement.

Plante de Banksia blechnifolia en floraison, juin 2022.

Où voir des banksias ?

Le genre Banksia est rarement cultivé par les pépiniéristes. Mais quelques établissements sont à l’origine de l’introduction de nombreuses espèces en Europe.

Il est aussi possible d’admirer ces plantes dans quelques jardins botaniques dans le sud-est de la France, mais aussi en Bretagne, où le climat océanique réussi à plusieurs espèces.

En Provence, il est possible de trouver des Banksia au Jardin du Rayol, au Parc Gonzales à Bormes-les-Mimosas, ainsi qu’au Jardin zoologique à La Londe-les-Maures. Ce dernier établissement présente quelques espèces sur son jardin australien, situé à proximité de l’enclos des wallabies.

En Bretagne, le climat océanique et doux permet d’acclimater de nombreuses espèces du genre Banksia. Le Jardin exotique et botanique de Roscoff présente une belle collection à ses visiteurs.

Où trouver ces plantes à la vente ?

Les banksias sont peu courants à la vente dans les jardineries. Mais on remarque que quelques enseignes propose des espèces comme Banksia integrifolia. Si vous souhaitez constituer une collection de ces Proteacées australiennes, nous vous conseillons de vous orienter vers des pépiniéristes spécialisés.

Les établissements Railhet ont été précurseurs et ont été les seuls à développer un catalogue de nombreuses espèces à la vente en France.

Vous pouvez aussi consulter le site de la pépinière Arven. Celle-ci comme la précédente adresse propose la vente par correspondance et l’achat depuis leur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha + 79 = 85