Bauhinia galpinii : plantation et entretien

Bauhinia galpinii

Bauhinia galpinii est une plante originaire d’Afrique du Sud. Comme toutes les espèces du genre Bauhinia, ses fleurs spectaculaires lui doivent son nom commun d’arbre à orchidées. Toutefois, cette arbustes n’est pas une orchidée et appartient à la famille des fabacées. Bauhinia galpinii est d’une résistance au froid limité, mais peut trouver sa place dans un jardin abrité et bien exposé.

Comment reconnaître Bauhinia galpinii ?

Bauhinia galpinii est une plante arbustive de deux à trois mètres de hauteur et autant de large. Mais l’on connaît des spécimens de plus de cinq mètres de haut.

Comme tous les arbres à orchidées, les feuilles sont bilobées et arrangées alternativement de part et d’autre de la tige qui les porte. Le feuillage est persistant.

La fleur de couleur rouge peut mesurer jusqu’à 10 centimètres de diamètre. Les pétales sont de couleur rouge vif. Mais des cultivars de couleur rose ou orangée ont été créés.

Où et comment planter cet arbuste ?

Bauhinia galpinii est un arbuste assez sensible au froid. Il faut donc lui réserver une exposition abritée des vents d’hiver et bien exposée au soleil. Mais cet arbuste peut aussi supporter une exposition à la mi-ombre.

La plante est en végétation durant la période la plus chaude de l’année. Dans l’idéal, il faut mieux la planter après les chaleurs d’été ou au printemps. On favorise ainsi l’implantation des racines.

Bauhinia galpinii cultivé à Bormes-les-Mimosas (Var)

Quelle est la rusticité de Bauhinia galpinii ?

Bauhinia galpinii peut supporter quelques degrés sous zéro. Une plante bien racinée peut survivre à -5°C. Des gelées plus fortes peuvent détruire les tiges de la plante. Bien souvent, celle-ci produit de nouvelles pousses depuis sa base.

Avec un bon arrosage et une fertilisation, une plante rabattue par le froid reforme un buisson en cour de saison et fleurie abondamment en été et pendant une partie de l’automne.

On peut donc cultiver cette espèce dans de nombreux jardins du sud-est et dans les zones les plus abritées du littoral atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha 4 + 5 =