Charançon de l’agave : Scyphophorus acupunctatus

Le charançon de l’agave – ou charançon noir de l’agave – est un insecte ravageur des agaves et d’autres monocotylédones succulentes. Originaire du sud-ouest des États-Unis et du Mexique, ce charançon a été introduit en Europe et se propage actuellement sur le pourtour méditerranéen et dans les serres horticoles.

Actuellement, il pose problème aux jardiniers du sud-est de la France en compromettant la culture des agaves, nolines et de certains yuccas. Cet article présente l’infestation causée par le charançon et présente des méthodes de lutte.

Infestation par les charançons

Le charançon noir de l’agave a une mode d’action proche du charançon rouge du palmier. Le jardiniers du sud-est de la France ne sera pas surpris des dégâts causés par ce type d’insectes.

C’est la larve – appelée Ver du Maguey au Mexique – qui cause la destruction des plantes. Ou plutôt des larves, car plusieurs centaines vont se développer dans le centre des plantes. Les charançons peuvent se nourrir sur les agaves et les yuccas. En fonction de espèces, on les retrouve dans la rosette ou bien sous les feuilles à la base des plantes.

L’infestation est difficile à deviner, sauf quelques semaines avant l’effondrement de la plante. Le feuillage devient un peu plus pâle et les feuilles de la base sèches. Mais il est généralement trop tard et la lutte consiste surtout en la capture ou la destruction des insectes adultes.

Moyens de lutte contre Scyphophorus acupunctatus

La lutte contre le charançon de l’agave est semblable à celle qui est mise en place contre le charançon rouge du palmier.

Il est possible d’utiliser des insecticides de contact sur les plantes. Mais la persistance des produits phytosanitaires est courte et les plantes ne sont pas protégées longtemps.

Le pose de plusieurs pièges à phéromones – placés au niveau du sol – permet de capturer les charançons et va diminuer la pression dans le jardin. Ces pièges sont les mêmes que ceux utilisés pour le charançon rouge du palmier.

piège à phéromones
Piège à phéromones utilisé pour capturer les charançons de l’agave

Il faut aussi éviter d’introduire des plantes de grande taille, lorsqu’il s’agit d’espèces sensibles. C’est le cas des agaves aux longues feuilles comme Agave americana.

Le charançon de l’agave s’attaque aussi à d’autres plantes succulentes comme les yuccas (Yucca gloriosa, Yucca carnerosana et Yucca elephantipes), les nolines et Furcraea bedinghausii.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 8 = 1