Cultiver des agrumes en Provence

Les agrumes regroupent un grand nombre d’espèces et de variétés de plantes à fruits. Ces arbres et arbustes sont biens connus de tous. On y retrouve des citronniers, des mandariniers et autres orangers. Ces plantes sont originaires d’Asie et d’Océanie, mais sont cultivées depuis le Moyen-Âge sur le pourtour méditerranéen, là où les températures hivernales ne sont pas trop basses.

Bien que de nombreux agrumes soient sensibles aux gelées, il est possible de trouver chez les pépiniéristes des cultivars capables de survivre à des coups de froids jusqu’à -10°C et parfois au delà. Il est donc possible de cultiver des agrumes en Provence, dans les jardins proches du littoral, mais aussi en s’éloignant vers l’intérieur des terres.

Pourquoi cultiver dans son jardin des agrumes ?

Les agrumes sont des plantes exotiques qui sont remarquablement ornementales. Sauf exception, le feuillage de ces arbres et de ces arbustes est persistant. En plus, la plupart portent leurs fruits en fin de saison. Les plantes se couvrent de fruits oranges ou jaunes durant l’hiver.

Les agrumes sont connus comme étant une source de vitamine C importante. L’Espagne est un important producteur de clémentines, d’oranges et de citrons. Mais la plupart de ces fruits sont cultivés avec des engrais chimiques et sont traités avec des produits phytosanitaires. De plus, leurs fruits sont souvent recouvert par de la paraffine pour permettre leur plus longue conservation.

Ainsi, si vous souhaitez améliorer la qualité de votre alimentation et réduire votre impact sur l’environnement, vous devez planter une sélection d’agrumes pour couvrir votre besoin en mandarines, kumquats et oranges.

Quels sont les agrumes les plus rustiques ?

Chez les agrumes – comme pour de nombreuses plantes exotiques – la rusticité dépend des conditions de culture, de l’espèce, mais aussi du porte-greffe.

Les conditions de culture

Dans le sud-est de la France, les agrumes seront cultivés en plein-soleil ou exposé vers l’est. Cette seconde exposition permet de les placer davantage à la mi-ombre en fin de journée.

Choisir les espèces résistantes au gel

Beaucoup d’agrumes ne pourront être durablement cultivés en extérieur en dehors des zones proches du littoral du Var et des Alpes-Maritimes. La région de Menton étant – pour la France métropolitaine – l’une des lieux les moins régulièrement touchés par le gel.

Toutefois, il existe des espèces et des hybrides qui montrent une meilleure résistance aux températures négatives. C’est notamment le cas chez les mandariniers, les kumquats et les ponciriers.

Mandariniers Satsuma

Pour débuter dans la culture des agrumes sous climat méditerranéen, il est conseillé de s’intéresser aux mandariniers Satsuma (Citrus unshiu). Certaines variétés peuvent survivre à -15°C, si les plantes sont cultivées dans de bonnes conditions.

Kumquats

Les kumquats (Fortunella margarita) sont des agrumes qui forment des arbustes bas et compact. Ils sont particulièrement ornementaux et leurs fruits comestibles entiers. Le caractère de dormance hivernale est particulièrement marqué chez ces plantes. Ce qui explique leur bonne rusticité dans le sud-est de la France. Les plantes cultivées à l’abri du vent peuvent survivre à -10°C.

Pour en savoir plus sur les kumquats, consultez notre article.

Ponciriers

Les ponciriers sont les agrumes les plus résistants au froid. Les plantes – bien enracinées et abritées des vents dominants en hiver – peuvent survivre jusqu’à -20°C et parfois au delà. Poncirus trifoliata est l’unique espèce. Mais elle se décline en une variété nommée flying dragon, dont les rameaux ont des formes très intéressantes.

Pour en savoir davantage sur Poncirus trifoliata, consultez notre article.

Le choix du porte-greffe

Le bouturages chez les agrumes est très difficiles. Ainsi, les pépiniéristes utile le greffage des variétés les plus intéressantes. Les portes-greffes sont des agrumes qui apportent la rusticité et de la vigueur au greffon.

Bien souvent, les agrumes rustiques sont greffés sur Poncirus trifoliata, probablement l’espèce la plus résistante au gel.

Il est possible de semer les pépins que l’on retrouve dans les fruits. Mais comme chez la plupart des arbres fruitiers, les plantes produites de semis n’ont pas les qualités de l’arbre mère. Particulièrement en ce qui concerne la qualité gustative des fruits.

Pour en savoir plus sur la culture des agrumes

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la culture des agrumes rustiques, consultez la vidéo ci-dessous, qui présente une collection dans la région de Toulouse. Le climat toulousain est suffisamment proche de celui du sud-est de la France, pour que l’on puisse profiter de l’expérience de ce collectionneur d’agrumes rustiques.

Vidéo de la chaîne Youtube de l’ArchiPelle

Où trouver des agrumes rustiques ?

Si vous souhaitez cultiver des agrumes capables de survivre à des froids vifs, vous pouvez vous adresser aux pépinières Agrumes en Provence, situé à Salon-de-Provence dans de département des Bouches-du-Rhône.

Les connaisseurs vous recommanderons aussi les pépinières Baches pour son vaste choix en espèces, variétés et cultivars. Ce producteur se trouve à Eus, dans le département des Pyrénées-Orientales.

Enfin, la Pépinière du Bosc vous propose une sélection d’agrumes – mais aussi d’autres fruitiers rares – importante pour le sud-est de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 + 4 =