Cycas taitungensis : plantation et entretien

Cycas taitungensis est originaire de Taiwan, plus précisément de la région de la montagne Taitung. Cette plante appartient à l’ordre des Cycadales et comme tous les cycas est souvent présentée comme un fossile vivant. L’aspect du végétal rappel celui d’un palmier.

Rusticité de Cycas taitungensis

Cycas taitungensis est l’un des cycas les plus résistants au froid et aux températures négatives. Bien que d’origine subtropicale, cette plante peut-être cultivée sous un climat méditerranéen. Sa rusticité est acquise sur la zone littorale du sud-est de la France et dans les endroits les plus abrités de la façade atlantique.

Cycas taitungensis résiste à -7°C sans dégât visible sur son feuillage. Il est probable que les plantes bien établies puissent survivre à -10°C, si l’épisode froid est de courte durée. Ce qui est souvent le cas dans le sud-est de la France ou à proximité de l’Océan Atlantique.

Dans les régions plus froides, il est préférable de garder la plante en pot et de lui faire passer l’hiver à l’abri du gel, sous serre ou sous une veranda.

Plantation et entretien

Cycas taitungensis est une espèce dont les besoins sont proches de ceux de Cycas revoluta. Pour résumer, il faut offrir une exposition ensoleillée et un sol drainant à la plante.

Dans de bonnes conditions de culture, Cycas taitungensis est de croissance rapide pour une cycadale. Plus rapide que celle de Cycas revoluta et de Cycas panzhihuansis.

La fertilisation est bienvenue, mais les plantes sont capables de fixer l’azote de l’air, grâce à une symbiose entretenue avec des bactéries au niveau de nodosités racinaires.

Par temps chaud, l’arrosage est apporté une à deux fois par semaine. Mais les plantes implantées sont aptes à survivre à des épisodes de sécheresse. La culture dans le midi de la plante ne pose pas de problème.

Notons que les plantes qui ont été cultivées sous serre ont un feuillage fragile. Celui-ci est brulé par le soleil et par les gelées. Il est fréquent que ces feuilles soient détruites à la suite du premier hiver en plein air. Les feuilles qui seront produites par la suite en situation extérieure seront plus résistantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha 80 − 74 =