Dasylirion longissimum

Dasylirion longissimum est une plante originaire du Mexique. Elle est parfois nommée dasylire à longues feuilles, mais la plupart des jardiniers la désignent par son nom scientifique. Encore rarement cultivée, cette plante résistante à la sécheresse attire immanquablement les regards. Nous allons vous en parler davantage dans cet article.

Où planter Dasylirion longissimum ?

Exposition au soleil

Dasylirion longissimum est une plante qui a besoin d’une exposition au soleil le plus longtemps dans la journée, tout au long de l’année. Il faut donc lui réserver un emplacement ensoleillé et l’éloigner les arbres et des arbustes qui pourraient lui faire de l’ombre.

Nature du sol

La dasylire à longues feuilles est tolérant à la nature du sol, à condition que celui-ci soit drainant. C’est-à-dire qu’il laisse l’eau s’infiltrer rapidement.

Le sol peut être neutre, acide ou calcaire sans que cela ne pose un problème. C’est une chance pour les jardiniers du sud-est de la France qui ne profitent pas des mêmes conditions pédologiques.

En revanche, il est fréquent que les sols des zones de plaines soient fortement argileux. Si c’est le cas pour votre jardin, il est conseillé de planter Dasylirion longissimum sur une position dominante du terrain, pour profiter du drainage naturel.

Il est aussi possible de créer une rocaille en faisant un mouvement de terrain. Ceci peut demander beaucoup de travail.

Plantez le avec d’autres plantes succulentes

Sur une rocaille, cette plante pourra rejoindre d’autres xérophytes ou succulentes comme Yucca rostrata et diverses espèces et variétés d’oponces.

Rassembler les espèces par besoins simplifie l’entretien des plantes, mais permet aussi de créer des compositions paysagères harmonieuses.

Comment multiplier cette espèce ?

Dasylirion longissimum se multiplie seulement par semis. Les graines germent facilement et en quelques semaines. La culture se fait en pot pendant deux ou trois ans, jusqu’à ce que les plantes soient suffisamment forte pour passer en pleine terre.

La croissance de la dasylire à longues feuilles est lente. Il faut plusieurs années pour obtenir une plante que l’on peut vendre. Ce qui explique le prix élevé en jardinerie et chez les pépiniéristes.

Signalons que cette plante est parfois importée directement du Mexique. Il s’agit de spécimens récupérés dans leur habitat naturel. Ces plantes moins chères à la vente s’enracinent difficilement. Le taux de perte est important. Et une plante peut dépérir plusieurs années après son achat.

Contrairement aux agaves, cette plante ne produit pas de rejet à la base. Elle ne peut être multipliée par bouturage.

Comment entretenir Dasylirion longissimum ?

Arrosage

Dasylirion longissimum est une plante originaire des régions arides du Mexique. Cultivée en pleine terre et en extérieur, elle n’a pas besoin de recevoir d’arrosage. Les précipitations naturelles lui suffisent. Cette espèce correspond aux contraintes des jardiniers qui veulent créer un jardin sans arrosage.

En revanche, cette plante appréciera l’irrigation une à deux fois par semaine en été, s’il faut chaud. Mais comme toujours, il faut se méfier des excès d’eau qui peuvent causer des dégâts.

Taille

Dasylirion longissimum est une plante qui n’a pas besoin de beaucoup d’attention. Mais ses feuilles après plusieurs mois meurent. Une fois sèches, les feuilles peuvent être coupées pour garder une plante plus attractive. Cette taille permet aussi de rendre apparent le stipe des plantes les plus âgées.

Pour couper les feuilles, il faut utiliser un sécateur. La section se fait à la base de la feuille. Les feuilles peuvent être mises à composter, mais la décomposition de leurs fibres prend du temps.

La dasylire à longues feuilles produit certaines années une impressionnante inflorescence. Similaire à une floraison d’agave, celle-ci ne tuera pas la plante d’épuisement. L’inflorescence attire les abeilles et autres insectes pollinisateurs. On peut la conserver en place pour le bonheur de la faune de votre jardin.

Après quelques mois, l’inflorescence va se dessécher. Une fois morte, elle peut être retirée. Il ne faut pas la rompre en tirant dessus, mais il est préférable d’employer une scie.

Quels sont les ennemis de cette plante ?

Cette plante est facile de culture et est rarement touchées par des parasites et supporte bien les températures négatives. Vous n’aurez probablement pas de problème avec Dasylirion longissimum. Mais voici les problèmes que l’on peut rencontrer le plus souvent.

Cochenilles farineuses

Les cochenilles farineuses est un parasite qui affecte souvent les plantes d’ornement. Leur présence sur Dasylirion longissimum est fréquente pour des plantes qui ont été cultivées en pot et encore plus gardées sous serre.

Une plante cultivées en pleine terre est suffisamment vigoureuse pour ne pas être affaiblie par ces insectes parasites. Si l’infestation est faible à modérée, les cochenilles farineuses peuvent être éliminées en passant un jet d’eau sous pression.

Cet article présente dans le détail diverses méthodes pour lutter contre les cochenilles.

Charançon de l’agave

Malheureusement, le charançon de l’agave s’intéresse aussi à Dasylirion longissimum. Et l’infestation par les larves est fatal pour cette plante. Les insecticides peuvent protéger les plantes, mais les applications doivent être répétées pour éviter l’infestation.

Le danger existe dans le sud-est de la France où des dégâts sur les agaves sont reportés. Pour éviter d’introduire ce parasite dans votre jardin, nous vous conseillons de ne pas faire l’achat de trop grandes plantes, surtout d’agaves comme Agave americana.

Excès d’humidité

Comme beaucoup de plantes xérophytes, l’excès d’humidité ou d’arrosage est plus à craindre que la sécheresse. Lorsque les racines sont constamment dans un sol gorgé d’eau, elles s’asphyxient et pourrissent. À un stade avancé, la plante est perdu. Quelques signes doivent vous interroger. C’est le cas si toutes les feuilles deviennent jaunes.

Pour lutter contre l’humidité, il faut placer les plantes dans un substrat drainant. Si vous jardiner dans une régions où les plus sont abondantes, il est préférable de bien préparer le site de plantation. Les meilleures résultats sont obtenus en cultivant les dasylires sur des rocailles.

Températures négatives

Dasylirion longissimum est suffisamment résistant aux températures négatives pour être cultivé en extérieur dans les zones de plaines du sud et de l’ouest de la France. Cultivée dans de bonnes conditions, cette plante peut survivre à -10°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha − 3 = 6