Le genre Ficus

Le genre Ficus appartient à la famille des Moracées. Il rassemble des espèces originaires d’Amérique, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. Le plus commun en Provence est le figuier, que les scientifiques nomme Ficus carica. Cette dernière espèce a été domestiqué dans le Moyen-Orient puis introduite tout autour du Bassin méditerranéen. Il s’agit de l’une des espèces les plus résistantes au froid. Car la plupart des membres du genre Ficus sont gélives et ne peuvent s’acclimater sous un climat méditerranéen. Toutefois, les jardins les plus abrités du sud-est de la France et d’autres endroits privilégiés de la façade atlantique peuvent recevoir des espèces subtropicales originales.

Les espèces du genre Ficus

Ficus afghanistanica

Cette espèce est connue sous divers nom. En effet, il existe un fort polymorphisme et l’on trouve dans plantes dont les feuilles ont des formes variées, mais généralement digitées. Cette plante est capable de supporter de fortes gelées et peut être cultivée partout où le mercure ne descend pas en dessous de -15°C.

Le figuier de montagne – comme il est nommé localement – se montre particulièrement adapté aux régions sèches. Lorsqu’il manque d’eau, il perd une partie de son feuillage. Les feuilles chutes également en hiver et il se comporte comme une plante caduque.

Ficus auriculata

Ficus auriculata est une plante originaire d’Asie et qui pousse dans des régions subtropicales de Chine ou encore du Népal. Cette plante -nommée aussi Ficus roxburghii – est cultivée comme plante d’appartement et plus rarement en extérieur.

Peu de données sur sa culture dans le sud-est de la France. Mais Ficus auriculata semble demander plus d’arrosage de la plupart des autres espèces. Il est probable que les branches et le tronc de la plante soient détruites en dessous de -5°C, mais il semble qu’elle a une bonne capacité à se régénérer depuis les racines.

Ficus coronata

Ficus coronata est nommé par les australiens Sandpaper Fig. C’est-à-dire le figuier papier de verre. La texture de ses feuilles explique ceci. Il est natif de l’est de l’Australie où il pousse souvent à proximité des rivières et dans d’autres lieux humides. Dans le sud-est de la France, il est préférable de l’arroser durant l’été.

Ficus coronata. Crédit photographique : Doug Beckers (Flickr, CC BY-SA 2.0)

Cette plante forme un buisson de forme pyramidale et dans son habitat naturel, il peut atteindre 15 mètres. Ficus coronata résiste sans problème jusqu’à -5°C et probablement à des températures plus basses, mais l’on manque d’expérience.

Ficus elastica

Cette espèce est largement cultivée comme plante d’appartement. Elle est peu résistante au gel et ne survie que dans les jardins les plus abrités du littoral méditerranéen. On connaît quelques beaux sujets sur Hyères-les-Palmiers, Bormes-les-Mimosas, la région de Nice à Menton, mais aussi à Marseille. Ces plantes sont généralement cultivées contre un mur et exposées au sud.

Ficus macrophylla

Le figuier de la Baie de Moreton est originaire de l’est de l’Australie. Et sa sous-espèce Ficus macrophylla columnaris est endémique de l’île de Lord Howe. On retrouve plusieurs exemplaires de grandes dimensions dans la région de Nice et de Menton. Le jardin botanique de Roscoff dans le nord du Finistère cultive ce figuier depuis plusieurs années.

Ficus macrophylla est un figuier qui forme des racines aériennes en grand nombre. Avec le temps, ces racines qui naissent dans les branches ou le long du tronc atteignent le sol. Elles croissent en diamètre et donne à cette espèce une allure tropicale. Les arbres peuvent aussi former des contreforts impressionnants, ainsi que des racines superficielles qui s’étendent loin de la plante. Pour découvrir les spécimens des jardins de la Côte d’Azur, consultez cet article.

Ficus macrophylla
Contreforts et racines aérienne de Ficus macrophylla cultivé à Tenerife. Crédit photographique : Linda De Volder (Flickr, CC BY-NC-ND 2.0)

Cette espèce semble tolérer quelques degrés sous zéro avec -7°C au plus bas pour les parties aérienne. Malheureusement les feuilles sont détruites à -5°C. Ainsi les plantes ne résistent sur le long terme que sur les zones les plus abrités du littoral.

Ficus pumila

Ficus pumila est un ficus rampant qui est originaire d’Asie orientale, depuis le Vietnam jusqu’au Japon, en passant pas la Chine. Cette espèce est souvent vendue comme plante d’intérieur. Elle est aussi utilisée pour la culture en terrarium. En extérieur, on peut la planter au pied d’un arbre ou d’un mur. La plante pousse lentement, mais forme un tapis couvrant dense.

Ficus pumila
Ficus pumila. Crédit photographique : Scott Zona (Flickr, CC BY-NC 2.0)

Ficus pumila se montre suffisamment résistante au gel pour être cultivé dans de nombreux endroits du sud-est de la France. Des températures jusqu’à -10°C sont bien supportées. Si les parties aériennes de la plantes – les tiges et les feuilles – sont détruites, de nouvelles pousses sont émises au printemps suivant.

Ficus pumila x carica

Il s’agit d’un hybride entre Ficus pumila et Ficus carica. Cette plante ne se retrouve pas dans la nature. Elle est rarement cultivée en Europe, mais semble plus connue outre atlantique.

Il existe un hybride nommé “Ruth Bancroft” du nom du jardin botanique de la région de San Francisco en Californie. Ce dernier produit des feuilles lobées dont l’aspect est assez proche de Ficus carica.

Ficus rubiginosa

Ficus rubiginosa est nommée figuier de Port-Jackson, du nom d’une localité de la région de Sydney. Il est originaire de l’est de l’Australie. Mais il a été introduit dans plusieurs régions chaudes du monde, comme en Californie et à Hawaii. Sa rusticité est comparable à Ficus macrophylla et les plantes se ressemblent beaucoup.

Ficus superba

Ficus superba se retrouve sur une vaste aire d’Asie orientale et d’Océanie. La variété japonica originaire du Japon est sans doute une candidate pour la culture en extérieur sous climat méditerranéen.

Ficus superba est un arbre au feuillage persistant. Les plantes issues de semis poussent rapidement et forment de petits arbres.

Où trouver des Ficus ?

Certaines espèces de Ficus peuvent se trouver dans les rayons des plantes d’intérieur. C’est le cas du Ficus elastica et de Ficus pumila.

Il faut aussi surveiller les ventes sur des places de marché comme Ebay, car les collectionneurs l’utilisent souvent pour écouler les surplus de plantes issues de semis ou de bouturage.

Quelques pépinières proposent des espèces de Ficus peu communes. C’est le cas de la pépinière Aoba et de la pépinière Ezavin du Monde des fougères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha 43 − = 40