Jacaranda mimosifolia : le flamboyant bleu

Jacaranda mimosifolia est une plante ornementale que l’on nomme aussi flamboyant bleu. Originaires des régions tempérées chaudes d’Argentine, d’Uruguay, du Paraguay et du Brésil, ces arbres peuvent survivre à quelques degrés sous zéro. Appréciée pour sa floraison bleue, cette espèce est cultivée dans les jardins abrités du sud-est de la France et de quelques endroits de la façade atlantique.

Comment cultiver le flamboyant bleu ?

Le flamboyant bleu est une espèce robuste dont le seul défaut est sa sensibilité aux fortes gelées. Les plantes deviennent des arbres d’une dizaine de mètres de hauteur et tout autant de largueur.

Il faut donc réserver un espace conséquent au flamboyant bleu. Cet arbre au feuillage caduc convient au jardin de taille moyenne, où il peut créer une zone d’ombre légère rafraichissante au coeur de l’été.

Pour qu’un flamboyant bleu puisse exprimer toutes ses qualités, il est nécessaire de lui réserver une situation ensoleillée. Pour limiter les risques de gelée, on peut profiter d’un mur ou d’une habitation. La plante sera exposée au sud. Et si possible à l’abri du mistral.

Jacaranda mimosifolia
Jacaranda mimosifolia au Parc Olbius Riquier (Hyères, France)

Jacaranda mimosifolia se montre assez résistant à la sécheresse. Mais des arrosages durant l’été accélèrent sa croissance et seront nécessaire pour les plantes les deux premières années après leur plantation. Le reste de l’année, les précipitations naturelles sont suffisantes.

Quelle est la rusticité de Jacaranda mimosifolia ?

Originaire des régions subtropicales d’Amérique du Sud, le flambloyant bleu est capable de survivre à des gelées peu intenses. Mais il s’agit d’une plante que l’on pourra cultiver durablement que dans les jardins les plus abrités du littoral méditerranéen.

En situation abrité et avec de bonnes conditions de culture, Jacaranda mimosifolia est capable de supporter quelques degrés sous zéro. Les premiers dégâts sur son feuillage s’observent vers -4°C. Les bourgeons des fleurs peuvent être endommagés, ce qui peut compromettre sa magnifique floraison. Mais des arbres bien installés peuvent survivre à des gelées jusqu’à -8°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha + 39 = 47