Le laurier rose : tout savoir sur Nerium oleander

Le laurier rose est l’une des plantes qui représentent le mieux le sud-est de la France et plus particulièrement la Provence. Nerium oleander est communément cultivé dans le pays des cigales, mais aussi bien au delà. Cette plante méditerranéenne a même rencontré le succès de l’autre côté de l’Océan Atlantique. Cet engouement repose sur la robustesse de cette plante, mais surtout par sa longue floraison, qui recouvre les arbustes tout au long de l’été.

D’où vient le laurier rose ?

Nerium oleander est une plante originaire du pourtour de la Mer Méditerranée. Mais son aire de répartition déborde largement sur le Moyen-Orient, pour atteindre l’Inde. En France, on retrouve quelques populations de lauriers roses sauvages, notamment au bord du Maravenne, dans le département du Var.

Comment planter et entretenir Nerium oleander ?

Dans son habitat naturel, le laurier rose pousse aussi bien en plein soleil qu’à la mi-ombre. Mais c’est avez un fort ensoleillement que la plante est la plus ornementale. Dans votre jardin, choisissez un emplacement qui reçoit les rayons directs du soleil le plus longtemps possible durant la journée.

Le laurier rose est tolérant sur la qualité du sol. Celui-ci peut être calcaire ou non. Il peut aussi contenir de l’argile. En revanche, cette plante n’apprécie par les sols gorgés d’eau tout au long de l’année. Même si on retrouve des lauriers roses sur le bord des ruisseaux et des oueds, leurs racines ne sont pas baignées par l’eau.

Pour que la plante puisse raciner et prendre possession d’un coin de votre jardin, il faudra creuser un trou deux à trois fois plus large que la largeur du pot. La profondeur sera d’une fois et demi la hauteur de ce conteneur. Le sol sera amendé avec de la matière organique, comme du terreau bien décomposé ou du compost mature.

L’arrosage doit être abondant après la plantation, pour tasser suffisamment la terre tout autour de la motte de la plante. Puis on arrosera une à deux fois par semaine lorsqu’il fera trop chaud. Une plante qui manquera d’eau aura l’extrémité de ses tiges qui pendront.

Après une ou deux années en pleine terre, les plantes n’ont plus besoin d’irrigation en été. Mais cela peut toujours leur faire du bien de recevoir un arrosage par semaine si la sécheresse est installée.

Le laurier rose est très toxique

Attention, le laurier rose est une plante hautement toxique. Toutes les parties du végétal peuvent causer de graves intoxication. Et de nombreux empoisonnement se sont malheureusement produits.

Pour des raisons de sécurité, mieux vaut ne pas planter Nerium oleander dans des jardins fréquentés par de très jeunes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha + 22 = 26