Pseudocydonia sinensis : le cognasier de Chine

Le cognasier de Chine – Pseudocydonia sinensis – est un petit arbre caduque et rustique que l’on rencontre rarement dans les jardins du sud-est de la France. Cette espèce est toutefois intéressante par ses qualités ornementales, sa valeur mellifère, mais aussi pour ses coings qui l’on peut préparer en confiture ou en pates sucrées.

Pourquoi planter un cognasier de Chine ?

Le cognasier de Chine est ornemental toute l’année. Au printemps, il porte en abondance des fleurs roses qui vont le bonheur des abeilles et des apiculteurs (entre fin mars et mai). C’est aussi la saison où son écorce se desquame et laisse apparaître des motifs de diverses couleurs.

À l’automne, la plante porte de gros fruits qui pèsent entre 500 grammes et un kilogrammes. Le poids de ces fruits justifie de ne pas planter Pseudocydonia sinensis à côté d’un passage ou dans une zone fréquentée. On peut aussi bien l’intégrer au verger que dans le jardin d’agrément.

Ces fruits seront appréciés car il est possible de les cuisiner et d’en faire des pates sucrées et des confitures. Les fruits doivent être cuits pour être comestibles. Mais lorsqu’ils sont frais, ils dégagent une odeur agréable.

L’automne est aussi la saison de la chute des feuilles. Avant de tomber au sol, le feuillage prend une teinte rouge, impressionnante et pratiquement incandescente.

Le cognasier de Chine supporte sans problème des températures négatives de -20°C et probablement plus basses. On peut donc l’introduire sans crainte dans le sud-est de la France et dans toutes les zones de basses et de moyennes altitudes.

Comment planter et entretenir Pseudocydonia sinensis ?

Pseudocydonia sinensis forme des arbustes hauts ou de petits arbres jusqu’à 6 mètres de hauteur. Formant plusieurs troncs, son port est étalé. Sa croissance n’est pas rapide, mais la plante ne présente pas de difficulté particulière pour le jardinier. Il faudra seulement trouver un emplacement ensoleillé avec assez d’espace pour que la plante se développe harmonieusement. On peut le planter en isolé ou bien l’associer à d’autres arbustes et arbres pour former une haie libre.

Le cognasier de Chine est une plante robuste qui sera plantée à l’automne. Les pluies de fin d’année permettront un enracinement de la plante et sa préparation pour l’été suivant. Le sol doit être amendé pour améliorer sa structure. Mais cette espèce est connue pour supporter différentes structures de sol et nature de terrain, acide ou calcaire. Le plus important est que l’eau d’arrosage ou de pluie ne stagne pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 + 4 =