Syagrus romanzoffiana : plantation, entretien et rusticité

Syagrus romanzoffiana – parfois nommé Arecastrum romanzoffianum – est l’un des palmiers les plus élégants que l’on puisse cultiver sous un climat méditerranéen. Originaire des zones tempérées chaudes et subtropicales d’Amérique du Sud, le palmier Pindó peut être introduit dans les jardins abrités du sud-est de la France.

Son feuillage penné et plumeux lui doit son ancien nom latin de Cocos plumosa. Les anglophones lui préfèrent le nom de Queen Palm, c’est-à-dire le palmier reine, non moins que ce titre. Les français ont choisi le surnom de cocotier plumeux. C’est une espèce qui mérite sans doute une place dans votre jardin. Ou au moins que vous lui accordiez la lecture de cette présentation.

Pourquoi cultiver un Syagrus romanzoffiana ?

Syagrus romanzoffiana est l’un des palmiers les plus communément cultivés en dehors de son aire de répartition. Il est présent dans les régions tempérées chaudes d’Europe, mais aussi des États-Unis, où on le retrouve en abondance en Californie et en Floride. Les départements français d’outre-mer présentent aussi cette espèce dans les parcs publiques et les jardins des particuliers.

Cette adoption à grande échelle tient aussi bien dans l’aspect ornemental de ce palmier, sa robustesse, mais aussi dans sa croissance rapide. Ce qui permet une offre marchande à des prix compétitifs par rapport à d’autres espèces de croissance plus lente.

Comment planter le cocotier plumeux ?

Syagrus romanzoffiana est palmier qui s’adapte à de nombreuses conditions de culture et climats différents. Seules les fortes gelées sont un facteur limitant à son développement.

Le choix du lieu de plantation est très important. Car cette plante n’apprécie pas d’être changé de place. L’emplacement doit être ensoleillé et la terre de bonne qualité.

Mais il ne faut pas oublier de laisser assez de place pour que cette plante puisse s’épanouir. Assurez-vous que le palmier de trouve pas de gros arbres ou arbustes dans un rayon de deux mètres de son lieu de plantation.

Exposition au soleil

Syagrus romanzoffiana a besoin d’un fort ensoleillement pour se développer rapidement et harmonieusement. Il est conseillé de lui trouver une place où il va recevoir la lumière directe du soleil pendant au moins une demi-journée, aussi bien l’été que l’hiver.

Qualité du sol et amendement

Syagrus romanzoffiana n’est pas très exigeant sur la qualité du sol. On peut donc le planter partout où le drainage est suffisant. Mais il apprécie les substrat de bonne qualité agronomique. Si le sol est trop pauvre ou qu’il est trop argileux, un amendement à la plantation va améliorer la structure du sol.

Quel entretien pour garder ce palmier en pleine forme ?

Le cocotier plumeux est une plante adaptable qui supporte des écarts de culture souvent importants. Mais seules des conditions de culture optimales donnent des résultats intéressants.

Arrosage

Dans leur milieu naturel, les cocotier plumeux reçoivent d’abondantes précipitations durant les mois les plus chauds de l’année. Alors que le climat méditerranéen est marqué par une sécheresse estivale.

Pour répondre au besoin d’eau de ce palmier et accélérer sa croissance, il est conseillé de l’arroser abondamment une à deux fois par semaine de mai à septembre.

Fertilisation

Les palmiers sont des plantes qui apprécient la fertilisation de leur substrat. L’usage d’engrais est recommandé chaque année. Bien qu’il soit possible de répondre des engrais chimiques et des engrais organiques, nous avons une préférence pour ces derniers.

Les engrais organiques stimulent la vie biologique du sol. Les micro-organismes et les animaux telluriques comme les vers de terre améliorent la structure du sol. La dégradation progressive de la matière organique libère les nutriments nécessaires à la plantes.

Du compost ou du fumier bien décomposé peuvent être répandu sur une épaisseur de 3 à 5 centimètres sur un à deux mètres autour de la plante. On peut aussi constituer un paillage épais de 5 à 10 centimètres, qui en se dégradant libérera des substances nutritives.

Taille

Les palmiers peuvent ne pas être taillés. Dans le cas de Syagrus romanzoffiana, les feuilles sèchent puis chutent. Le stipe est nu et présente ses anneaux caractéristiques.

Pour garder un palmier esthétique, on peut couper les feuilles au niveau du pétiole. Celui-ci est assez résistant et mieux vaut employer une scie qu’un sécateur.

Les feuilles peuvent être conduites en décharge, mais si cela n’est pas un problème esthétique, il est possible de les couper en morceaux et de les laisser à la base de la plante pour rejoindre le paillage protecteur.

Parasites

Le palmier plumeux ne semble pas attaqué par les parasites qui causent actuellement de gros problèmes aux Arecacées plantés dans les jardins du pourtour méditerranéen : charançon rouge du palmier et papillon palmivore.

Quelle est la rusticité de Syagrus romanzoffiana ?

Syagrus romanzoffiana n’est malheureusement pas de palmier le plus résistant au froid que peut cultiver le jardinier amateur. Le site Dave’s Garden le classe comme rustique en zone USDA 8b, ce qui semble optimiste. Bien qu’il résiste à des gelées fortes et jusqu’à -7°C, il peut souffrir en dehors des zones les plus abritées du littoral provençal.

Sa résistance est très aléatoire lorsqu’on approche des -10°C. Et peu de plantes ont résisté aux hivers exceptionnellement froids qu’ont connu les jardins de la Côté d’Azur : février 1956 et janvier 1985. Sauf dans en bord de mer entre Nice à Menton, où le froid hivernal est toujours moins vif. Ou bien dans les centres des villes côtières comme Toulon et Hyères-les-Palmiers qui bénéficient de la chaleur dégagée par l’activité urbaine.

Les jardiniers spécialisés accordent plus de rusticité à certaines provenances de Syagrus romanzoffiana. Des graines récoltées sur des sujets de la région montagneuse du sud du Brésil pourrait constituer des lignées plus rustiques. Ces palmiers sont connus sous le nom de Syagrus romanzoffiana ‘Santa Catarina’. On connait aussi une autre provenance prometteuse qui provient des côtes d’Uruguay nommée Syagrus romanzoffiana var. litoralis.

Espèces proches du palmier Pindó

D’autres espèces de palmiers à feuilles pennées sont proches du palmier Pindó. Les plus rustiques pour le sud-est de la France sont :

Butia capitata est la plus commune des trois espèces. Si vous souhaitez acquérir les suivantes, vous devrez consulter les offres des pépinières spécialisées dans la vente de palmiers et de plantes exotiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha − 4 = 5