Trichocereus pasacana : cactus cierge résistant au gel

Trichocereus pasacana est une plante exotique qui passionne les jardiniers à la recherche d’un cactus cierge résistant au gel. Parfois nommé Echinopsis atacamensis, ce cactus est suffisamment résistant à l’humidité hivernale et aux gelées pour être cultivé dans les jardins du sud-est de la France et même sur la façade atlantique. Avec de bonnes conditions de culture, il formera lentement mais surement un impressionnant cactus cierge de plusieurs mètres de hauteur.

À quoi ressemble Trichocereus pasacana ?

Trichocereus pasacana est un cactus cierge qui peut atteindre et dépasser les 10 mètres de hauteur dans son milieu naturel. En culture, il faudra de nombreuses années pour qu’il atteigne cinq mètres de haut. Mais il est important de prendre en compte cette taille monstrueuse pour décider de son emplacement dans un jardin.

Il ne faut pas non plus le cultiver trop à l’étroit. En effet, ce cactus se ramifie et peut occuper à terme deux mètres de largueur. Le cactus cierge à besoin de place pour pousser, mais aussi pour pouvoir être admiré sous divers angles.

Trichocereus pasacana forme des tiges de 30 à 40 centimètres de diamètre. Celle-ci contiennent des tissus gorgés d’eau. C’est pour cela qu’on parle d’une plante succulente ou d’une plante grasse.

Pour se protéger de la voracité des animaux herbivores, les tiges de ce cactus cierge sont recouvertes par de nombreuses épines. Particulièrement longues, ces aiguillons sont dangereux pour toutes les personnes qui doivent le planter, puis jardiner à ses côtés.

Bien que la floraison soit courte et nocturne, elle est toujours spectaculaire. De grandes fleurs blanches s’ouvrent en soirée pour se refermer le matin suivant. Elles sont produites par les plantes de plus d’un mètre de haut, durant les mois d’été. Un arrosage abondant une à deux fois par semaine, lorsqu’il fait chaud, stimule la production de boutons floraux.

Une espèce très voisine a des épines un peu plus courtes. Il s’agit de Trichocereus terscheckii. Les pépiniéristes et parfois même les collectionneurs de cactus confondent les deux espèces. Mais les conseils de culture s’appliquent aux deux espèces.

Qui s’y frotte s’y pique

Armé de longues épines, il vaut réserver sa culture à des jardins non fréquentés par les enfants. Ou placer des barrières infranchissables par les plus jeunes pour éviter tout accident. On connait aussi des cactus cierge qui devenus trop lourds sont tombés. Un cactus adulte pèse plus d’une tonne ! Ne le plantez pas à proximité d’un lieu de stationnement ou d’une voie fréquentée.

Les jardiniers doivent être prudents lorsqu’il s’agit de jardiner à proximité de cette plante. Le port de gants et si possible d’une paire de lunettes de protection est indiqué quand l’on cultive ce type de plantes succulentes. Le même problème se pose avec toutes les espèces de cactus, même avec le célèbre coussin de belle-mère.

Comment cultiver Trichocereus pasacana ?

Comme toutes les plantes grasses, Trichocereus pasacana a besoin de bonnes conditions de culture pour réussir en pleine terre et à l’extérieur sous un climat tempéré ou méditerranéen. Sans quoi, il risque de végéter et de mourir.

Le critère le plus important à prendre en compte est de drainage du sol. Un terrain argileux posera un problème pour les plantes. Les cactus ne supporte pas la terre humide en hiver. Généralement c’est la pourriture des racines qui est à l’origine de la mort de la plupart des cactus.

Pour éviter la mort du cactus cierge, il faudra alors créer des mouvements de terre et planter les cactus à flanc de rocaille. Quelques rochers sont incorporés au sol. Émergeants, ils ont une valeur ornementale, mais ils captent aussi la lumière du soleil en journée, pour la restituer sous forme de chaleur durant la nuit.

Trichocereus pasacana est un cactus qui pousse en plein soleil. Au jardin, il faudra réserver une exposition ensoleillée tout au long de la journée. Mais attention ! Si vous faites l’acquisition d’une très jeune plante, mieux vaut la cultiver à mi-ombre et en pot durant les premières années. Car les petits cactus peuvent rapidement “cuire” s’ils sont plantés en plein cagnard.

Pour mettre toutes les chance de votre côté, il faut faire le choix d’un cactus cierge dont la taille est comprise entre 30 centimètres et un mètre de hauteur. Sachez que les cactus plus grands ont parfois des difficultés pour reprendre leur croissance après la plantation. Mais si vous avez tout votre temps, vous pouvez aussi essayer de le cultiver depuis la graine. La germination est facile et le semis se fait en mai ou en juin.

Quelle est la rusticité de ce cactus cierge ?

S’il profite de bonnes conditions de culture, ce cactus cierge est résistant au froid. Il peut endurer des gelées assez fortes. Dans le sud-est de la France, il peut survivre à des températures comprises entre -10°C et -15°C. Mais cette remarquable capacité d’endurer le frima diminue d’autant plus que le froid est persistant et que le sol est humide.

Pour ceux qui veulent garder des cactus en extérieur, mais qui ne bénécifient pas d’un climat doux en hiver, il est possible de planter ces végétaux contre un mur ou une habitation et de couvrir la zone de culture par une toiture amovible en plastique translucide. Cela demande d’être un peu bricoleur, mais cette protection est très efficace.

Trichocereus pasacana est une plante originaire des régions désertiques du nord de l’Argentine et de Bolivie. Dans son milieu naturel, ces cactus qui poussent jusqu’à plus de 3000 mètres d’altitude peuvent être couverts de neige. Vous n’avez rien à craindre si cela se produit pour vos plantes.

Quelles espèces lui associer ?

Si vous souhaitez cultiver des cactées en extérieur et si Trichocereus pasacana fait partie de votre choix, vous devez créer une zone réservée à vos plantes succulentes. Cette organisation de votre jardin est esthétique, mais permet aussi de rassemble des végétaux aux besoins similaires dans un même endroit.

Trichocereus pasacana sera en bonne compagnie avec d’autres plantes succulentes. Plusieurs espèces d’agaves sont intéressantes. La plus commune est Agave americana. Citons aussi Yucca rostrata qui par la couleur de son feuillage apportera un contraste. Si votre climat n’est pas trop froid, vous pouvez intégrer des aloès. L’espèce la plus rustique et vigoureuse est sans doute Aloe striatula.

Mais bien d’autres espèces succulentes peuvent être cultivée dans un jardin de plantes grasses, même sous un climat tempéré où les gelées sont régulières durant l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha + 14 = 23