Yucca treculeana : plantation et entretien

Yucca treculeana est plante xérophyte originaire du Texas, du Nouveau-Mexique et de la province mexicaine de Coahuila. Son origine et les conditions que cette espèce rencontre dans la nature expliquent sa rusticité dans la plupart des régions de France. Ce yucca est rarement cultivé, mais pourrait compléter ou remplacer des espèces qui se montrent plus gélives.

Où et comment planter Yucca treculeana ?

Comme tous les yuccas xérophytes, les besoins du Yucca treculeana peuvent se résumer au plein soleil et à un sol drainant. Comme souvent, la plantation sur une butte, une rocaille ou en pente donne les meilleurs résultats. Le vent ne lui pose pas de problème.

Yucca treculeana est une plante qui forme un stipe et peut monter jusqu’à plus de cinq mètres de hauteur. Les feuilles sont longues et se terminent par un fort aiguillon. Ce yucca a donc besoin de suffisamment d’espèce pour se développer harmonieusement et ne pas présenter de danger pour les personnes qui fréquentent le jardin.

La plantation ne demande pas d’apport de terreau ou de fertilisant. Mais par la suite et sur une base annuelle, on peut donner à chaque exemplaire des granulés à base de sang séché.

Quel entretien est nécessaire pour ce yucca ?

Ce yucca est rustique dans le sud-est de la France et peut supporter sans dégât des gelées jusqu’à -15°C. On reporte la survie de cette espèce jusqu’à -28°C, ce qui écarte les risques de perdre cette espèce à la suite d’une vague de froid. En nous basant sur sa rusticité et ses qualités ornementales, ce yucca présente une alternative à Yucca elephantipes et à d’autres espèces comme Yucca aloifolia.

Yucca treculeana est particulièrement rustique et n’a pas absolument besoin d’attention de son jardinier. Mais quelques soins permettent d’obtenir des plantes ornementales.

Comme tous les yuccas, son feuillage est persistant. Les feuilles restent vertes tout au long de l’année. Par contre, elles finissent par se dessécher et restent fixées sur le stipe. Cet effet est intéressant pour quelques espèces, comme Yucca rostrata et Yucca thompsoniana. Mais les feuilles de Yucca treculeana sont longues et larges. Mieux vaut les couper lorsqu’elles sont devenues sèches. On coupera aussi les hampes florales desséchées. Cette toilette pourra se faire au printemps pour profiter durant la belle saison d’une plante soignée.

Il faudra aussi garder la plante hors concurrence des adventices, mais aussi des arbrisseaux qui profitent de son ombre pour se développer. Le jardinier doit désherber deux fois par an tout autour de la plante. Si l’on a disposé d’un couvert minéral – sous la forme d’un lit de pouzzolane, de graviers ou de cailloux de schiste – cette opération est moins longue et pénible.

Enfin, les feuilles se terminent par un aiguillon qui peut être dangereux. Il est conseillé de couper celui-ci tant que le feuillage reste en dessous de 2 mètres du sol. Il faut aussi expliquer aux enfants de ne pas jouer à proximité de cette plante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

80 − = 77