Les céanothes et leur culture 

Souvent nommées Lilas de Californie, les céanothes sont des plantes originaires du continent américains. Il existe des espèces au feuillage persistant et d’autres au feuillage caduque. Mais c’est leurs floraisons qui attirent les jardiniers ainsi que les insectes pollinisateurs. Par chance, la culture des céanothes est possible dans les jardins du sud-est de la France. Nous verrons dans cet article quelles sont les plus belles espèces et comment les cultiver. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

D’où viennent les céanothes ?

Les céanothes appartiennent à la famille des Rhamnacées, comme le jujubier. Les botanistes les classent dans le genre Ceanothus. À maturité, ces plantes forment des arbustes ou de petits arbres.

Les principales espèces

Les céanothes à feuillage caduque sont plus rustiques que les espèces qui gardent leurs feuilles en hiver. Elles peuvent survivre à des gelées inférieurs à -15°C. Les espèces au feuillage persistant sont plus sensibles, mais peuvent endurer tout de même des températures entre -7°C et -12°C.

Ceanothus arboreus

Il s’agit de la plus haute des céanothes. Dans de bonnes conditions de culture, Ceanothus arboreus atteint 5 mètres de hauteur et parfois davantage. La croissance est rapide. Au printemps, la céanothe arborescente produit une floraison abondante. Sa couleur bleue attire les insectes pollinisateurs en grand nombre. Et notamment des abeilles qui viennent s’alimenter de nectar et de pollen.

Ceanothus impressus

La céanothe de Santa Barbara est une plante originaire de Californie. À maturité cette espèce au feuillage persistant forme un buisson qui peut atteindre deux mètres de haut.

Ceanothus thyrsiflorus

Ceanothus thyrsiflorus est originaire de Califonie et d’Oregon. Cette plante au feuillage persistant forme un petit arbuste de moins d’un mètre de hauteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 + 6 =