Placer des ruches dans son jardin : est-ce possible ?

L’apiculture est un ensemble de pratiques qui permettent d’élever des abeilles dans des ruches et de profiter d’une production de miel et d’autres produits comme la cire, la propolis et la gelée royale. La Provence, comme la plupart des régions de France permet de pratiquer l’apiculture de loisir dans de bonnes conditions. Mais si vous souhaitez devenir apiculteur et installer des ruches dans votre jardin, il faut respecter certaines conditions.

Peut-on pratiquer l’apiculture comme un loisir ?

En France, la plupart des apiculteurs qui ont déclaré leur activité possèdent moins de dix ruches et n’en tirent aucun revenu. L’apiculture est surtout une activité d’amateurs. Il est donc possible de rejoindre les 60,000 apiculteurs amateurs, dès lors que vous possédez un espace suffisant et bien placé pour installer une ou plusieurs ruches.

apiculteur dans son jardin
La plupart des apiculteurs sont des amateurs qui gardent quelques ruches dans leur jardin ou sur un terrain partagé avec d’autres apiculteurs. Photo : Pixabay

Quelles sont les règles à respecter ?

L’apiculture est une activité plaisante. Mais elle est aussi responsabilisante. Comme tous les animaux domestiques, l’apiculteur est responsable des dégâts que ses abeilles peuvent occasionner à des tiers et à leurs biens. Les abeilles piquent et leur venin peut être dangereux pour les personnes allergiques. Ainsi, pour pratiquer l’apiculture, vous devez respecter la réglementation en vigueur, mais aussi suivre des pratiques de bons sens.

Quelles distances entre les ruches et le voisinage ?

En France, des arrêtés préfectoraux ou communaux déterminent les distances à respecter entre des ruches et les propriétés voisines ou la voie publique. Pour en savoir davantage, consultez votre mairie ou une association départementale d’apiculteur.

Toutefois, l’article 211-7 du Code Rural vous autorise à installer des ruches dès lors qu’un mur, une haie ou une palissade d’au moins deux mètres de hauteur sépare votre rucher du voisinage. Pour plus de tranquillité, nous vous conseillons de planter tout autour du site qui reçoit vos ruches, des arbustes au feuillage persistant. Cet écran visuel constitue aussi une protection contre les vents froids.

Assurer son rucher

Souscrire à une assurance n’est pas obligatoire. Mais il est vivement conseillé de vous couvrir avec une assurance responsabilité civile adaptée, lorsque vous maintenez une ou plusieurs colonies d’abeilles. Vous pouvez souscrire à une assurance auprès de votre assureur, mais aussi en vous adressant aux fédérations d’apiculteurs ou même à certaines revues spécialisées, comme Abeille de France.

Le coût d’une assurance est de quelques euros par ruche et par an. CE montant n’est pas très élevé, mais vous apporte une protection en cas d’accident qui implique vos abeilles.

Où se former à l’apiculture ?

Si vous souhaitez acquérir des ruches, il est nécessaire de vous former avant d’installer la première colonie chez vous. En effet, il faut savoir ouvrir une ruche, utiliser un enfumoir et effectuer diverses opérations comme le nourrissement et les traitements contre le varroa. Toutes les techniques sont enseignées dans des ruchers écoles. On retrouve en France, de nombreux ruchers écoles.

Pour trouver un rucher école à proximité de chez vous, consulter le lien suivant : https://apiculture.idlwt.com/formations-apiculture-en-france-belgique-suisse-canada/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 73 = 79