Yucca rostrata : plantation et entretien

yucca rostrata

Le yucca bleu du Mexique que les botanistes ont nommé Yucca rostrata est une espèce très résistante à la sécheresse et qui demande une exposition ensoleillée, pour atteindre le summum de sa beauté. Il forme alors des sujets dont le feuillage – recouvert d’une couche de cire protectrice – est d’un beau bleu ciel. Ses origines en font aussi une espèce particulièrement résistante au gel, que l’on pourra cultiver sur le long terme partout en Provence. Cet article présente Yucca rostrata, les précautions à prendre à la plantation et son entretien.

Une yucca originaire du nord du Mexique

Yucca rostrata se retrouve au nord du Mexique, mais aussi dans le sud du Texas (États-Unis). Il pousse dans les régions arides du désert du Chihuahua. Il est localement très abondant.

Il faut depuis quelques années l’objet d’un important commerce et la plupart des grands sujets que l’on trouve dans le commerce en Europe sont issus de collecte dans le milieu naturel. Officiellement, il s’agit de plantes prélevées sur les chantiers routiers et les terrassements d’habitations.

Mais l’on retrouve aussi des yuccas cultivés dans le sud de l’Europe et plus particulièrement en Espagne. C’est sujet de culture sont plus chers à l’achat, mais ils sont aussi de reprise plus facile après la plantation.

Cette espèce est proche d’autres yuccas que l’on trouve dans le commerce. Il est donc possible de le confondre avec Yucca thompsoniana originaire du Texas, Yucca linearifolia et Yucca queretaroensis originaires du Mexique. Mais un oeil averti sera la différence sur la base du port de la plante et de la coloration du feuillage.

La culture de Yucca rostrata dans le sud-est de la France

Yucca rostrata est une espèce rustique qui n’a besoin que de très peu d’entretien pour pousser et devenir ornementale. Ce yucca est capable de résister à des gels intenses entre -15 °C et -20 °C. On peut le cultiver dans la plupart des régions de France. Toutefois, il faut respecter quelques principes fondamentaux pour en réussir sa culture.

L’essentiel en vidéo

Voici une courte vidéo qui donne les informations clés sur la culture du Yucca rostrata, sa plantation et son entretien.

Yucca rostrata : entretien, plantation et utilisation ornementale. Images prises au Jardin zoologique tropical à La Londe-les-Maures (Var).

Comment planter un Yucca rostrata ?

L’équation du succès avec Yucca rostrata est égale au plein soleil, avec un soleil drainant et des précautions prises à la plantation pour ne pas endommager son système racinaire.

Il aime et à besoin du soleil

Yucca rostrata est une espèce qui pousse sur des sites très ensoleillés. Ils forment la strate dominante et ne reçoivent que rarement l’ombre d’arbustes. Ce yucca est parfaitement adapté à une exposition ensoleillée et il végétera s’il ne reçoit pas le plein soleil durant au moins une demi-journée. Au jardin, il convient de le placer sur une orientation sud.

Contrairement à de nombreuses plantes, Yucca rostrata peut être planté durant l’été. Et il n’a pas besoin de recevoir une irrigation. Il est même conseillé de ne pas trop l’arroser pour éviter le développement de moisissures sur ses racines. C’est une plante très résistante et il est risqué de l’entourer de trop de soin.

Yucca rostrata demande un sol drainant

Le succès avec Yucca rostrata dépend du choix du site de plantation. En plus d’être planté en situation ensoleillée, ce yucca doit profiter d’un sol minéral bien drainé. Il sera heureux sur une pente ou bien sur une butte. Le principe est de permettre à l’eau de pluie de passer sans stagner au niveau des racines.

Il est préférable de ne pas le planter au pied d’arbres. Trois à quatre mètres de distance d’un arbre sont préférable, pour éviter la concurrence des racines de ce dernier. Dans son désert, Yucca rostrata n’a pas à lutter pour se faire sa place dans le sol.

L’apport de terreau est inutile. Il est préférable de faire venir plusieurs mètres cubes de remplai pour constituer une butte de sol drainant sur laquelle on pourra cultiver ce yucca avec d’autres plantes succulentes.

Yucca rostrata est capable de pousser sur des sols acides et schisteux comme dans le Massif des Maures. Mais aussi sur des sols calcaires comme dans la plupart des zones de Provence.

Ses racines sont fragiles

Yucca rostrata a des racines fragiles. Il est courant qu’un jardinier non informé détruise le système racinaire d’une plante durant sa plantation. Un yucca de grande dimension ne se dépote pas comme on le ferait pour la plupart des plantes cultivées en pépinière et dont les racines forment une motte dense.

Pour planter ce yucca il faut couper le pot sur le fond et latéralement. Ainsi on peut placer le spécimen dans le trou de plantation, sans perturber le système racinaire.

Les grands sujets qui viennent d’être planté doivent recevoir un solide tuteur. Mais celui-ci ne doit pas être planté contre le stipe de la plante pour ne pas endommager les racines. Le tuteur est placé à 30 centimètres de la plante.

Comment entretenir un Yucca rostrata ?

Yucca rostrata est une plante de culture très simple. Ce n’est pas avec des plantes succulentes comme ce yucca que l’on apprend à devenir un bon jardinier.

Le yucca bleu du Mexique supporte la sécheresse

En effet, Yucca rostrata supporte nos climats secs sans problème. Même s’il ne pleut pas une goutte d’eau pendant plusieurs semaines durant l’été.

Cette grande résistance à la sécheresse – ainsi que sa beauté – explique son succès auprès des paysagistes et des propriétaires de résidence secondaire. Les uns et les autres recherchent la simplicité et la rusticité.

Il est inutile et dangereux de placer un système d’arrosage automatique pour arroser votre yucca. L’arrossage régulier risque de le fragiliser au niveau de ses racines. On tue plus facilement un yucca par excès d’arrosage que par manque d’eau. L’irrigation se fera par tuyau à raison d’une dizaine de litres d’eau par semaine entre juin et septembre, si l’on en a le temps.

Il n’a pas besoin d’engrais

Une fois planté, le yucca va développer un important système racinaires. Les racines évoluent sur une grande surface du sol pour trouver l’eau et les nutriments. Cette plante de désert est habitué aux sols minéraux.

L’apport d’engrais n’est pas obligatoire et peut causer des problèmes s’il est introduit en trop grande quantité. La plante n’aura pas un feuillage aussi bleutée si elle reçoit trop d’azote.

Si vous souhaitez fertiliser le sol où pousse votre Yucca rostrata, il est possible de disperser en surface un engrais organique comme la corne torréfiée et du sang séché. Appliquez une dose de moitié à celle conseillée par le fabriquant pour les arbustes d’ornement.

Avec ou sans jupe ?

Chez ce yucca, les feuilles après quelques mois se dessèchent, mais ne tombe pas. Elles restes attachées par leur base au stipe de la plante. Le stipe est le terme qui désigne le tronc des yuccas. En s’ajoutant les unes aux autres, elles forment un manteau ou une jupe.

Certains jardiniers apprécient l’aspect naturel du Yucca rostrata et préfèrent conserver la jupe des feuilles sèches. D’autres apprécient une plante nettoyée et coupent les feuilles mortes. C’est une question de goût, bien que certains affirment que le manteau contribue à la résistance au froid.

Supprimer les herbes autour de son pied

La seule tâche du jardinier est de supprimer les plantes adventices – les mauvaises herbes – autour des yuccas. Il est préférable que le yucca n’ait pas de concurrence d’autres plantes la première année après sa plantation.

Par la suite, il est interessant de garder tout autour de la plante une zone de 50 centimètres de rayon sans herbes. Ceci permet une meilleure ventilation de la base de la plante et ainsi diminue l’humidité durant l’hiver.